Impulsion Naturelle Editions

Eric Konofal: A propos de l’auteur

Eric Konofal: A propos de l’auteur

Eric Konofal: A propos de l’auteur

Le Dr ÉRIC KONOFAL est un spécialiste du sommeil, du TDAH et de leurs traitements. Auteur de nombreux travaux scientifiques, il a en particulier réalisé des études sur les troubles du sommeil lors du TDAH.

Le Dr Konofal a publié près d’une centaine d’articles scientifiques et est titulaire de 88 brevets.

TDAH

Le Dr Konofal a été le premier en France à proposer la création d’une consultation spécialisée, dédiée aux troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), avec l’ouverture d’un hôpital de jour dans le service de psychopathologie de l’enfant et l’adolescent de l’hôpital Robert Debré à Paris.

Éric Konofal a particulièrement étudié les causes et les traitements du TDAH. En particulier, il a montré qu’un nombre important d’enfants atteints de TDAH présentaient une carence en fer. Cette découverte a fait l’objet d’un article dans le JAMA, information reprise par France Info et en une du Quotidien du médecin (le 10 décembre 2004, numéro 7650). Il a ensuite objectivé le rôle d’une mauvaise régulation du fer cérébral dans la physiopathologie du TDAH grâce à une nouvelle technique IRM.
En 2008, il démontre finalement l’effet bénéfique d’une complémentation en fer sur les symptômes du TDAH.

Il a également participé, dès 2004, à toutes les premières études cliniques visant à l’obtention d’AMM pour des spécialités indiqués dans le TDAH. Son travail vise également à étudier le repositionnement de molécules dans le traitement du TDAH.

TDAH et troubles du sommeil

Eric Konofal s’est illustré, dès 2000, comme co-auteur d’une publication sur l’implication de l’éveil dans le mécanisme conduisant aux troubles de l’attention avec hyperactivité.
Il est également le premier à avoir montré que les enfants présentant un TDAH avaient un éveil altéré la journée par la présence d’une somnolence diurne et un sommeil nocturne agité par une motricité excessive des jambes. Sur ce sujet, il est l’auteur des premières publications internationales, considérées comme princeps par ses pairs.

Cela l’a mené à repositionner certaines molécules, à découvrir de nouvelles propriétés de médicaments oubliés, mais aussi à faire l’hypothèse d’une implication de nouveaux neuropeptides dans la physiopathologie du TDAH. Il propose l’hypothèse du rôle des orexines dans le TDAH (2008).
L’ensemble de son travail scientifique convergeant sur le sommeil et le TDAH le conduisent à évoquer un mécanisme physiopathologique sous-jacent et commun entre le TDAH, la narcolepsie, l’hypersomnie idiopathique, mais aussi l’obésité.

Implication associative

Eric Konofal est le premier médecin en France à s’être impliqué dans une association d’aide pour les familles d’enfants et d’adultes présentant un TDAH (HyperSupers – TDAH France). Il amènera sa présidente, Madame Christine Gétin, à créer son Comité Scientifique en 2002. Au cours des premières années de cette association, il est tout d’abord le seul médecin, puis ensuite celui des plus investis pour former les bénévoles, en consacrant alors son temps à l’éducation médicale, aux bonnes pratiques cliniques et aux premières recommandations sur les prescriptions des psychostimulants dans cette indication.

Recherches pharmacologiques

Ses travaux menés sur la pharmacologie de molécules nouvelles pour traiter le TDAH l’amène à déposer dès 2006 plusieurs demandes de brevets « au nom de l’APHP » . Il est le médecin de l’APHP détenteur du plus grand nombre de brevets.
Il est cofondateur de NLS Pharmaceutics en 2015, société qui a accumulé les récompenses en 2017-19 (https://nlspharma.com/news/awards) et qui est côté au NASDAQ en novembre 2020.

Reconnaissance internationale

Eric Konofal est l’auteur de 71 publications internationales.
Il est membre de différents comités scientifiques et notamment du groupe européen EUNETHYDIS, dont il a été le premier adhérent français.

Eric Konofal est également après 20 ans de recherches, le spécialiste mondial de l’histoire de l’hyperactivité et de ses traitements.